fbpx

D’une manière générale, le gain de mobilité n’a pas besoin d’être excessivement complexe.

La première étape, qui est non seulement faisable par tous, mais est même fortement recommandée, est d’appliquer les principes présentés dans Super Joint, de Pavel Tsatsouline. Nous faisons fonctionner nos articulation tous les jours, et le nombre de mouvements ou rotations correspond tout simplement à notre âge.

Voici par exemple la routine que je suis tous les matins. Si je me permets quelquefois quelques variantes, le principe est que je fais travailler toutes les articulations tous les matins.

[responsive_video type=’vimeo’]https://vimeo.com/289263767[/responsive_video]

Pour réveiller les chevilles, pratiquez le complexe suivant à la suite de votre routine de mobilité.

[responsive_video type=’vimeo’]https://vimeo.com/289264214[/responsive_video]

Beaucoup de personnes ont des difficultés avec la mobilité en dorsiflexion de leurs chevilles, ce qui pose problème ensuite pour tout mouvement de type squat.

Nous testons la mobilité avec le test suivant.

[responsive_video type=’vimeo’]https://vimeo.com/289264031[/responsive_video]

L’exercice correctif suivant permet de gagner progressivement en dorsiflexion des chevilles.

[responsive_video type=’vimeo’]https://vimeo.com/289264128[/responsive_video]